web stats

Tracy Lord

Tracy Lord10sm.jpg

Traci Lords est née le 7 Mai 1968, à Steubenville dans l'Ohio. Son vrai nom de naissance est en fait Nora Louise Kuzma. Elle est la seconde de ses quatre soeurs. Son père travaille dans la métallurgie. Mais il est également alcoolique. Il bat sa femme et terrifie ses quatre filles. L'enfance de Traci est basée sur une éducation religieuse et très conservatrice. Le dimanche, elle chante dans la chorale de son église. Sa couleur préférée est le noir, son chiffre porte-bonheur, le 13. A dix ans, Traci a déjà le corps d'une jeune fille de 15 ans. A 11 ans, c'est le drame. Jusqu'en 1995, Traci gardera enfouie en elle l'événement qui l'a changé à tout jamais et qui est sûrement à la base de sa future carrière dans le monde du porno. Son père, à nouveau sous l'emprise de l'alcool, la viole. Traci n'en parlera jamais à sa mère, ni à ses sœurs.
Elle attendra la sortie de son disque pour en faire une chanson, "Father's Field", afin d'exorciser à jamais cette abomination. Sa mère ne supportant plus les violences conjugales, elle demande le divorce et emmène ses quatre filles à Redondo Beach, en Californie. Nous sommes en 1983 et Traci à quatorze ans. Les études ne la passionne guère, elle préfère la compagnie des garçons aux livres scolaires. Commence alors une spirale infernale pour Traci. Elle se met à consommer de la cocaïne, est renvoyée du lycée et elle finira par fuguer du domicile familiale. Pourvu par la nature d'un corps et d'une poitrine de rêve pour son jeune âge, Traci est remarqué par un photographe alors qu'elle se prélasse sur une plage. Le photographe travaille pour le magazine Penthouse, un magazine de charme, et il propose à Traci de se faire prendre en photo afin de gagner de l'argent. Une proposition fort alléchante que la jeune fille, sans un sou, ne laisse pas échapper. Maligne, elle falsifie sa carte d'identité, change de nom, se fait appeler Elisabeth Nussman, et se retrouve âgée de 22 ans. Elle se rend dans les bureaux du magazine et rencontre Jim South. Traci devient rapidement le model fétiche du magazine. Les autres magazines se l'arrachent également. Elle fait des photos de plus en plus osées et c'est donc tout logiquement qu'on lui propose de faire du cinéma pornographique, ce qui lui assurera en plus des revenus bien plus important que les photographies de charmes.
Traci réussi toujours à camoufler son âge et va donc commencer une carrière d'actrice porno alors qu'elle n'a que quinze ans et demi ! (par la suite, on apprendra que certaines personnes, réalisateur ou acteurs, étaient au courant...). Elle est toujours accroc à la drogue, et de la drogue, il y en beaucoup dans ce milieu pendant les années 80. Voyant que sa carrière va s'envoler, la jeune Nora Louise Kuzma décide de prendre un pseudo. Amoureuse de l'acteur Jack Lord, de la série télé "Hawaï Police d'État", premier homme sur lequel elle s'est masturbée avouera t-elle plus tard, et trouvant jolie le prénom Traci, elle réunit les deux et c'est ainsi que le monde va voir débarquer TRACI LORDS, la plus volcanique des bombes sexuelles que le cinéma X ait jamais connu !

LA NOUVELLE STAR DU X

Nous sommes en 1984 et Traci va donc tourner son premier film hardcore. Ce sera "What Gets me Hot". Elle aura pour partenaire Tom Byron, qui deviendra ensuite son petit ami. Sa prestation épate les professionnels du milieu, qui veulent tous la faire jouer dans leurs films. Traci ne sait pas pourquoi tout le monde lui trouve un plus par rapport au autres. Les professionnels lui trouve un charisme fou ! Et surtout, son air juvénile (normal !) plaît aux hommes. Elle enchaîne alors avec des films comme "Top Models", "Perdues sur l'autoroute", "Orgies dangereuses", "Miss Passion"...ou elle rencontre et tourne avec la crème des stars US comme Ginger Lynn, Peter North, Tom Byron, John Holmes, Harry Reems ou John Leslie. Tous les acteurs sont unanimes : avec Traci, ils perdent les pédales devant tant de fougue et de bestialité ! Traci explose. Son secret : un talent à pratiquer les fellations qui est resté légendaire, encore aujourd'hui ; une paire de seins qui font d'adorables petits mouvements circulaires pendant l'acte ; et des cris et gémissements à faire baisser le son de la télé. Traci devient rapidement LA star du milieu. La plus grande sex-star que le Monde ait jamais connu, éclipsant toutes les autres actrices. Une Légende était née !

Et elle a des exigences de stars : Mercedes pour l'emmener au travail, maquilleuse personnalisée, choix des partenaires, pas de sodomie ni de scènes SM. Elle a beau être jeune, elle sait ce qu'elle veut ! Elle enchaîne film sur film, de 84 à 86, et tourne dans des oeuvres désormais culte aux yeux du public. "La toute première fois" avec John Leslie, "Ma petite soeur chérie" avec son boy-friend Tom Byron, "Suzie Superstar 2", "l'éducation de Mandy", "Sex Waves", l'incontournable "39°5 le soir", le méga culte "New Wave Hookers" des Dark Brothers qui l'immortalise en petite diablotine qui se tape un ange, "G Spot" et sa séquence extraordinaire où elle se fait prendre par deux étalons dont Harry Reems...autant de films ou ses talents et sa beauté font rêver les mâles du monde entier. Christy Canyon dira d'elle : "cette fille en sait plus sur le sexe que toutes les pornos stars réunis ! " Succès planétaire pour Traci qui récolte les dollars. Elle fait la une de tous les magazines, les cassettes-vidéos s'arrachent comme des petits pains. C'est un véritable phénomène qui s'abat sur le monde ! Traci décide alors de devenir une véritable femme d'affaire, alors qu'elle n'a toujours pas dix-huit ans. Elle s'achète une maison à Malibu, crée une ligne de produit de beauté et décide de fonder sa propre compagnie de production : la TLC (Traci Lords Company). Le premier film de la TLC sera "Traci Takes Tokyo".Le Japon va donc avoir l'infime honneur d'accueillir Traci. Les acteurs japonais, bien moins impressionnant que les acteurs US sont sous le charme de la sublime Traci. Le film est assez sympa mais les acteurs japonais ne sont guère convaincants face à une bombe comme Traci. Le second film sera réalisé en 86 également, par un français, à Paris. "Traci I Love You" verra donc notre jolie Traci, devenue blonde entre-temps, s'occuper de Alban Ceray, star du X français, puis de Marilyn Jess dans des scènes d'anthologies. Ce film est considéré comme LE seul ou Traci est majeur. Pour présenter ce film, Traci vient au festival de Cannes en 86 ou les journalistes lui font un accueil triomphale. Traci est égale au star d'antan. Marilyn Jess dira d'elle "Traci ne simule pas ses orgasmes. Elle aime réellement le sexe..."C'est alors qu'au sommet de sa gloire, un événement va tout chambouler dans la vie de Traci. En rentrant au Etats-Unis, Traci voit débarquer chez elle le FBI, le 11 juin 1986, qui l'accuse d'avoir tourné des pornos alors qu'elle était mineure. Le mystère plane toujours pour savoir comment le FBI a eu vent de cette information. Certains prétendent que c'est la mère de Traci qui a dévoilé le terrible secret. D'autres disent que c'est par jalousie qu'une autre hardeuse connaissant son secret l'a dénoncé. Une autre version voudrait que ce soit Traci elle-même qui ait donné au FBI cette information, histoire d'arrêter le cinéma X et d'avoir un formidable coup médiatique pour mettre fin à sa carrière. Dans le milieu du X, c'est la panique. Réalisateurs et acteurs n'en reviennent pas de s'être laissé berner par une gamine de quinze ans ! Jim South est arrêté, ainsi que d'autres personnes. Toutes les vidéos dans lesquelles apparait Traci sont saisis. Les scènes où elle fait l'amour sont retirées, obligeant les réalisateurs a retourner ces scènes avec une autre actrice. Les jaquettes sont également modifiées. Toute trace de Traci est effacée. Il ne restera en vente libre que "Traci je t'aime", seul film ou Traci a ses dix-huit ans. Traci disparait alors de la circulation. On n'entendra plus parler d'elle pendant deux ans. A cette époque, la mafia du porno, qui n'avait vraiment pas appréciée ce mensonge sur son âge, s'amusait à dire "cherchez la dans un bloc de ciment". C'est toute une époque et une légende qui vient de s'effondrer. Mais une légende ne meurt jamais. Et c'est en 1988, tel un phénix, que va ressurgir la nouvelle Traci Lords ! Pendant ces deux années de disparition, Traci a véritablement touché le fond. Elle consommait de plus en plus de cocaïne, a vécu dans des endroits sordides. Jusqu'au jour où elle se reveille dans un hôpital après avoir fait une overdose. Là, c'est le déclic. Il faut qu'elle s'en sorte. Elle décide d'arrêter la consommation de drogue, refait du sport pour retrouver son corps de rêve. Puis elle refait des photos mais en gardant ses vêtements cette fois-ci. Son désir secret : devenir une actrice à part entière. Elle s'inscrit donc au célèbre Actor's Studio pour apprendre le métier d'actrice et peaufiner ses talents. En 1988, une rencontre avec Roger Corman va être salutaire. Le passé sulfureux de Traci n'impressionne pas le roi des films à petits budgets, celui qui a révélé Jack Nicholson. Il décide de donner sa chance à Traci en faisant d'elle l'actrice principale de sa nouvelle production. Corman avait réalisé en 1957 un excellent petit film de scienc-fiction : "Not of this Earth". Il veut en faire un remake et confie la réalisation à Jim Winorski. Traci est donc l'actrice principale du "Vampire de l'Espace" et les fans découvrent qu'elle est encore plus sexy habillée d'un maillot de bain deux pièces bleu que nue. En 89, elle joue dans une comédie puis sa carrière monte d'un cran quand elle est engagée par John Waters pour jouer dans son film musical "Cry-Baby", avec également Johnny Depp, Iggy Pop, Amy Locane.Elle enchaine ensuite de nombreux polars qui ne sortent malheureusement pas au cinéma mais directement en vidéo. Qu'importe. Elle jouera également dans une adaptation de Stephen King, "les Tommyknockers". Elle fera une prestation remarqué dans le film d'horreur "Skinner" et rate de peu le rôle de Sharon Stone pour "Casino". Parallèlement, elle fait des apparitions dans des séries-télé comme "Mariés, deux enfants", "Mc Gyver", "Melrose Place" et surtout, elle devient la compagne de Jack, le sérial-killer de la série "Profiler" en 96. Elle deviendra également un personnage récurent dans la troisième saison de la série "First Wave". Et pour accompagné tout ça, elle se lance également dans la chanson. En 92, le groupe Manic Street Preachers la fait chanter sur un de leur single "Little Baby Nothing". Puis elle interprétera une chanson dans le film "Simetierre 2". Et en 95, Traci sort son premier abum, mélange de Dance, Techno et de Pop. Son premier single "Control" fait un carton dans les boites, suivi par "Fallen Angel". Pas de doute, on entendra encore parler pour longtemps de Traci Lords !

 

 

Tracy Lord1sm.jpg
Tracy Lord2sm.jpg
Tracy Lord11sm.jpg
Tracy Lord6sm.jpg
Tracy Lord9sm.jpg
Tracy Lord7sm.jpg
Tracy Lord8sm.jpg
Tracy Lordsm14.jpg
Tracy Lord21sm.jpg
Tracy Lord15sm.jpg
Tracy Lord12sm.jpg
Tracy Lord13sm.jpg
Tracy Lord22sm.jpg
Tracy Lord20sm.jpg
Tracy Lord16sm.jpg
Tracy Lord17sm.jpg
Tracy Lord18sm.jpg
Tracy Lord19sm.jpg
Tracy Lord23sm.jpg

 

Filmographie :


Films non pornographiques

1990 : Cry-Baby, de John Waters
1991 : A Time to Die (Sale temps pour mourir), de Charles T. Kanganis : Jackie Swanson
1993 : The Tommyknockers (téléfim) de John Power
1994 : Serial Mother, de John Waters
1995 : Roseanne (série TV) de Matt Williams
1995 : Melrose Place (série TV) de Darren Star
1995 : Programmé pour tuer (Virtuosity) de Brett Leonard : La chanteuse du Media Zone
1996 : Blood Money de John Sheppird : Wendy Monroe
1996 : Profiler (série TV) de Cynthia Saunders
1998 : Blade, de Stephen Norrington
2000 : First Wave (série TV) produite par Francis Ford Coppola
2002 : Black Mask 2: City of Masks, de Tsui Hark
2005 : Will & Grace (série TV), de David Kohan
2008 : Zack & Miri tournent un porno (Zack and Miri Make a Porno), de Kevin Smith : Bubbles

Films pornographiques

1984 : What Gets Me Hot! (Qu'est-ce qui me met en chaleur ?) de Richard Mailer
1984 : Irrésistible sirène de Ned Morehead
1984 : Those Young Girls de Myles Kidder
1984 : The Sex Goddess de Roy Karch
1984 : Breaking it (La toute première fois) de David J. Frazer et Svetlana
1985 : Passion pit (39°5 le soir) de Duck Dumont
1985 : Sister Dearest (Ma petite sœur chérie) de Jonathan Ross
1985 : Love Bites (Les morsures de l'amour) de Victor Nye
1985 : It's My Body (La rage de jouir) de Jérome Bronson
1985 : New Wave Hookers de Gregory Dark

Tracy Lord3sm.jpg

1985 : Harlequin Affair de Bruce Seven
1985 : The Grafenberg Spot d'Artie Mitchell
1985 : Educating Mandy (L'initiation de Mandy) de Royce Shepard
1987 : Traci, I love you (Traci, je t'aime) de Jean-Pierre Floran

Tracy Lord4sm.jpg